Historique

Un brin d’histoire: de la petite entreprise familiale à la PME

En 1966, Maurice Montavon, qui vient de réussir une maîtrise fédérale de mécanicien sur voitures, est engagé dans un garage de Courtepin (Fribourg). Un dimanche soir, au hasard d’une distribution d’essence, un client l’informe (en patois jurassien!) qu’un garage est à remettre à Develier. C’est ainsi que Maurice Montavon reprend l’ancien Garage Monnin, en location dans un premier temps. Le 1er juillet, «à 10h10, précise Maurice Montavon, le premier client pousse la porte du garage: un agriculteur qui vient faire réparer la roue de son tracteur!»

Le garage de Develier travaille sous l’enseigne NSU (on se souvient avec nostalgie de la célèbre NSU TT, concurrente directe de la Mini Cooper). La marque allemande est jeune dans la construction de voitures, elle offre stratégiquement des soutiens financiers à ses concessionnaires. «Pas de frais de stockage ni paiement à l’avance. Lorsque je vendais une voiture, je devais me rendre à Zurich chez l’importateur, puis la voiture que j’avais commandée m’attendait dans une station d’essence, clés glissées sous le pare-soleil!» se souvient Maurice Montavon. On croit rêver…

Néanmoins, les débuts ne sont pas faciles. A la fin des années soixante, la voiture, c’est encore un luxe, même pas une voiture par ménage! Et on se souvient qu’en hiver, de nombreux automobilistes «rendaient leurs plaques» puisque les voitures n’avaient pas l’équipement adéquat.

D’autre part, le métier est encore pénible: la voiture se soulève au cric, l’odeur d’huile est omniprésente et il ne faut pas craindre de se salir les mains... Mais Maurice Montavon, bien ancré dans son projet, entreprend de se faire une clientèle et accepte toute sorte de travaux. «Je travaillais seul avec mon frère André. Bernard, un autre frère, faisait la partie administrative le samedi. Mon épouse Huguette distribuait l’essence et s’occupait des travaux de bureau. Je faisais tout, les voitures, les tracteurs, les machines agricoles et le déblaiement de la neige en hiver pour la commune de Develier. Et j’enseignais à l’Ecole professionnelle aux apprentis mécaniciens un jour par semaine», précise-t-il.

Premiers développements

En 1970, la qualité du travail du Garage Montavon commence à être connue et reconnue, ce qui permet à Maurice d’acquérir le garage. Du même coup, l’entreprise s’agrandit avec l’arrivée d’un autre frère, Camille, carrossier, et de Gilbert Montavon, un neveu, en qualité d’apprenti mécanicien.

Puis, en 1972, NSU est racheté par Audi, dont le garage devient agent officiel. Le canton du Jura n’est pas encore né, il faut donc se rendre à Bienne pour récupérer les voitures chez l’agent direct de la région. Reconnaissant ensuite les multiples compétences du Garage Montavon, AMAG, importateur pour la Suisse d’Audi et VW, lui offre l’opportunité de devenir agent direct des deux marques.

L’essor

Dès ce moment, le développement de l’entreprise s’accélère. La clientèle est là, confiante et fidèle. La charge de travail est toujours plus importante, et Bernard Montavon rejoint définitivement l’entreprise familiale. Il s’agit à présent de répondre à la fois aux exigences pointues de constructeurs automobiles prestigieux et à la demande des clients. Il s’agit aussi d’offrir aux employés des conditions de travail optimales. L’entreprise s’agrandit donc régulièrement en fonction des besoins et pour répondre à l’augmentation du volume de travail.

Changement dans la continuité ou comment passer la main en douceur

Années quatre-vingt, le garage est à présent une affaire qui roule. Maurice et Huguette Montavon sont non seulement des entrepreneurs comblés, mais aussi les heureux parents de trois filles qui vont, à leur manière, contribuer à l’essor de l’entreprise. Comme investies d’une mission, elles épousent trois gars aux profils bien ciblés, qui apporteront leurs compétences fort opportunément complémentaires et l’énergie de la jeunesse. C’est ainsi que Nicolas Chappuis, Thierry Sarret et Jacques Favre vont successivement faire leur entrée dans la SA familiale. Maurice peut désormais envisager de prendre une retraite bien méritée pour se consacrer à ses passions. Ce qu’il fait en 2003, laissant les commandes à ses trois beaux-fils, qui vont développer l’entreprise telle que nous la connaissons aujourd’hui.

2016: high-tech et développement durable

La nouvelle halle d’expositions ainsi que l’atelier qui seront inaugurés lors des journées portes ouvertes sont non seulement un outil de travail moderne et fonctionnel, mais encore un bâtiment pensé avec des objectifs d’autonomie d’énergie et de développement durable. Des panneaux solaires couvrent le toit et le chauffage est assuré par une pompe à chaleur. Le bâtiment bénéficie aussi d’une installation de traitement biologique des eaux usées. Celles-ci sont recyclées, tandis que les eaux pluviales sont récupérées et utilisées pour le sanitaire et le système de lavage.

D’autre part, fidèle à son ancrage régional et soucieux de remercier sa clientèle, Garage Montavon SA a confié la conception de l’ouvrage et tous les travaux à des entreprises jurassiennes.

Cette réalisation est une magnifique image de marque pour une SA familiale qui a su, au fil des années, se développer avec beaucoup de créativité, de volonté et de travail.
L’entreprise compte aujourd’hui plus de 60 employés, et représente les marques Audi, Volkswagen, Seat, Skoda et Volkswagen Utilitaires. Elle privilégie des stratégies qui garantissent professionnalisme et haute qualité: offrir à ses collaborateurs un confort de travail optimal et une ambiance stimulante, leur proposer des possibilités de formation continue, ou encore préparer la relève en formant des apprentis, une centaine à ce jour.

Au-delà des stratégies gagnantes, la philosophie de l’entreprise est immuable et incontournable: accorder une valeur primordiale à la qualité du travail et au service à la clientèle. «Venez chez nous comme clients, restez comme amis», un slogan qui a traversé ces cinquante années d’évolution sans prendre une seule ride!

Maurice Montavon SA

Contact

route de Delémont 41, 2802 Develier
Tél.+41 32 421 34 80
Fax+41 32 421 34 89
info@garagemontavon.ch

Vente

Lundi08:00 - 12:0013:30 - 18:00
Mardi08:00 - 12:0013:30 - 18:00
Mercredi08:00 - 12:0013:30 - 18:00
Jeudi08:00 - 12:0013:30 - 18:00
Vendredi08:00 - 12:0013:30 - 17:30
Samedi09:00 - 12:00
Dimanchefermé

Service après-vente

Lundi07:15 - 11:4513:30 - 17:45
Mardi07:15 - 11:4513:30 - 17:45
Mercredi07:15 - 11:4513:30 - 17:45
Jeudi07:15 - 11:4513:30 - 17:45
Vendredi07:15 - 11:4513:30 - 17:00
Samedi08:00 - 12:00
Dimanchefermé

*Les valeurs de consommation et d'émission indiquées ont été déterminées selon les méthodes de mesure prescrites par la loi. Depuis le 1er septembre 2017, certaines voitures neuves sont déjà homologuées conformément à la procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures de tourisme et les utilitaires légers (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure WLTP), une procédure d'essai plus réaliste pour mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO2. À partir du 1er septembre 2018, la WLTP remplacera progressivement le nouveau cycle de conduite européen (NEDC). En raison des conditions d'essai plus réalistes, la consommation de carburant et les valeurs d'émission de CO2 mesurées selon la WLTP sont souvent plus élevées que celles mesurées selon la NEDC. Vous trouverez plus d'informations sur les différences entre WLTP et NEDC sur www.audi.ch/wltp-fr.

Actuellement, il est toujours obligatoire de communiquer les valeurs NEDC. Pour les véhicules neufs réceptionnés selon la WLTP, les valeurs NEDC sont dérivées des valeurs WLTP. La mention supplémentaire des valeurs WLTP est facultative jusqu'à ce qu'elle devienne obligatoire. Dans la mesure où les valeurs NEDC sont fournies sous forme de fourchettes, elles ne se réfèrent pas à un seul véhicule individuel et ne font pas partie intégrante de l'offre. Elles ne sont utilisées qu'à des fins de comparaison entre les différents types de véhicules. L'équipement optionnel et les accessoires (pièces de montage, format des pneus, etc.) peuvent modifier les paramètres importants du véhicule tels que le poids, la résistance au roulement et l'aérodynamique. Les conditions météorologiques, les conditions de circulation et le comportement de conduite individuel peuvent influer sur la consommation de carburant, la consommation d'énergie, les émissions de CO2 et les performances du véhicule.

Pour améliorer notre site internet et vous proposer des informations qui correspondent le mieux à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez ces cookies.